Bug-Jargal pdf

Télécharger Bug-Jargal PDF Gratuit ebook download francais

Description de livre : Bug-Jargal pdf

Présentation de l’éditeur
Ecrit à seize ans, en quinze jours, Bug-Jargal est le premier roman de Hugo. Il raconte la révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791. Sept ans plus tard, l’auteur le remanie pour en faire un roman d’aventures visionnaire, foisonnant, excessif et baroque. En même temps que Bug-Jargal se bat pour l’affranchissement des siens, Hugo entend se libérer de l’esclavage des conventions littéraires. Car, pour lui, un livre sur la révolte doit s’écrire dans une langue révoltée, qui laisse la part belle à l’imagination, à l’inavouable, à l’obscur. Dans ce roman riche en abîmes et fertile en monstres, Hugo est révolutionnaire, et ne le sait pas encore.
Quatrième de couverture
Racontant la révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791, le premier roman de Hugo est un roman d’aventures visionnaire, foisonnant et baroque. En même temps que Bug-Jargal se bat pour l’affranchissement des siens, Hugo entend se libérer de l’esclavage des conventions littéraires. Un livre sur la révolte doit s’écrire dans une langue révoltée. Dans ce roman riche en abîmes et fertile en monstres, Hugo est révolutionnaire, et ne le sait pas encore.

source

Acheter la version papier sur Amazon

Télécharger Bug-Jargal  version PDF ebook download francais

Afficher le lien de téléchargement

Tester la version PDF

 

Note : Ces livres en version PDF sont destinés à votre usage personnel et ne peut en aucun cas être vendu !

Si le livre Bug-Jargal  ont été publiée sur www.livrpdf.com ou si des liens vers vos droits d’auteur sont retournées grâce à notre site internet et que vous voulez que ce contenu soit retiré, vous devez nous communiquer ici DMCA ou sur notre page Facebook  Vous recevrez une réponse dans les 3 jours ouvrables.


livrpdf.com n’héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier Epub. PDF seulement si vous en possédez l’original. Ni livrpdf, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront être tenus responsables d’une mauvaise utilisation de ce site.

50%
Note moyenne : 3.24/5 (sur babelio)

CRITIQUES, ANALYSES ET AVIS

Avis 1 :
"– Mais au moins que je sache pourquoi je suis condamné à mort. Dites-moi pourquoi vous l'avez séparé de moi.
– Je te l'ai déjà dit, répondit le directeur. Parce que....'
La suite a été l'irréparable...
Claude Gueux pauvre ouvrier qui volera pour nourrir sa famille lui-même aimant bien manger. Il fait la prison. Dans cette vie d'étroitesse, Claude se plaint juste de la bouffe, ça ne suffit pas pour combler son estomac tant il en voudrait encore un peu plus.
Voilà arrive Albin comme un sauveur tombé du ciel qui accepte de partager son maigre repas avec Claude. Voilà que par jalousie, Monsieur d'le directeur de l'atelier éloigne Albin de Claude pour affaiblir celui-ci parce qu'il est très écouté parles prisonniers. Claude lui réclame son Albin, le sauveur tombé du ciel. Il lui pose un ultimatum allant du 25 Octobre au 4 Novembre.
N'obtenant aucun gain de cause, seule la boucherie a été la solution...
Une histoire très bouleversante!!! Et en même temps très captivante avec une plume très engagée de notre très cher Victor Hugo!

Sur babelio.com
Voir plus des critiques
  • Note

Avis 2 :
Le citoyen C*** hasarda une observation timide.
- Héros de l’humanité, ce ne sont point des négociants, ce sont des philosophes, des philanthropes, des négrophiles.
- Allons, dit Biassou en hochant la tête, le voilà revenu à ses diables de mots inintelligibles. Eh bien, si tu n’as ni dépôts ni magasins à piller, à quoi donc es-tu bon ?
Cette question présentait une lueur d’espoir que C*** saisit avidement.
- Illustre guerrier, répondit-il, avez-vous un économiste dans votre armée ?
- Qu’est-ce encore que cela ? demanda le chef,
- C’est, dit le prisonnier avec autant d’emphase que sa crainte le lui permettait, c’est un homme nécessaire par excellence. C’est celui qui seul apprécie, suivant leurs valeurs respectives, les ressources matérielles d’un empire, qui les échelonne dans l’ordre de leur importance, les classe suivant leur valeur, les bonifie et les améliore en combinant leurs sources et leurs résultats, et les distribue à propos, comme autant de ruisseaux fécondateurs, dans le grand fleuve de l’utilité générale, qui vient grossir à son tour la mer de la prospérité publique.
- Caramba ! dit Biassou en se penchant vers l’obi. Que diantre veut-il dire avec ses mots, enfilés les uns dans les autres comme les grains de votre chapelet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.